Le "Zauren" - un chant traditionnel

C’est à Urnäsch qu’un compte rendu de 1711 dans le livre des amendes local mentionne pour la première fois le terme «Zauren». Il indique que les participants d’une soirée festive ont «gejuchzet» (exulté de joie) et «zauret» (chanté).

Dans les Rhodes-Extérieures, le «Zäuerli» désigne un yodel naturel alternant voix de poitrine et voix de tête. La mélodie lente du «Zäuerli» est interprétée avec soin, de manière mélancolique et festive. À sa façon, elle évoque les collines de l’Appenzell.

La voix principale est appelée «Vorzaurer», la deuxième voix «Noefahre», et les autres voix d’accompagnement sont les «Graadhäbe».

Il existe un autre type de «Zäuerli»: le «Chlausezäuerli», qui est exécuté de manière guillerette, rythmée, désinvolte et mélodieuse.

 

 

Zur Übersicht